Cupping - Hacienda La Esmeralda. Boquete, Panama

By Greg Lanctot

Boquete, c’est probablement le paradis de tout “geek” de café.

La journée de voyagement est longue - vol Montréal / Panama City, autre vol vers David, puis une heure de voiture - mais la récompense en vaut grandement la peine.

Les paysages sont à couper le souffle, et le village s’est blotti au pied du Volcan Baru, qui est également un parc national.

L’accueil des panaméens est extraordinaire, la bière est à 2$, et un V60.... 5$.

Du geisha? 7$ au minimum. Eux, ils ont compris la vraie valeur d’un breuvage!

Les plantations de café entourent Boquete, Volcàn, et autres villages aux alentours. Aussitôt qu’un sol monte en élévation, vous êtes certains d’y trouver quelques arbres de café.

Premier arrêt? Hacienda La Esmeralda.

Oui, juste ça.

Une des meilleures fermes au monde, celle d’où est née l’expression “God in a Cup”, et celle qui a vendu un de ses micro-lots 601$ la livre en 2017.

Oui, juste ça.

Le chemin vers La Esmeralda me rappelle un peu les montagnes jamaïcaines, un peu la vallée de Napa.

Sinueux, on y monte tranquillement en altitude, croisant le paysage habituel du Panama; des bovins, des arbres en fleurs, des oiseaux de toute sorte.

Les installations principales de Hacienda La Esmeralda se dressent comme un temple en haut de la montagne.

La famille Peterson possède 4 fermes (de café, mais ils font également du lait), ce qui leur confère le rang du domaine le plus vaste de la région.

L’accueil est spectaculaire; une immense terrasse où on y fait sécher différentes variétés de café; geisha, typica, catuai.

Un colibri nous y attend, probablement attiré par l’odeur sucrée des cerises en séchage.

On rencontre donc Rachel Peterson, la propriétaire et dirigeante de l’entreprise.

Autour d’une bonne tasse de café, on discute s’où l’industrie en est rendue, et du futur également...

“La Chine est de plus en plus présente dans notre marché. Je crois que c’est très excitant, une excellente nouvelle! De notre côté, nous continuons également nos expérimentations avec des croisements de variétés de geisha. Nous en avons près de 450.”

Oui, juste ça.

Puis, vient la question tant attendue..; “you guys want to cup?”

9 grands crus, dont la nouvelle récolte du fameux lot à 601$ la livre...

Nous aussi, on a probablement vu Dieu dans une de ces tasses.